20130219-105745 PM.jpg

Maintenant, l’agitation de la lagune
Est partie vers d’autres rives.

Aux abords du ponton,
Un silence d’abandon.
Une mer d’huile,
Lisse, sombre, profonde,
Reflète l’ennui de l’attente.

Le miroir colle aux lézardes des murs,
Où l’eau monte aspirée par le grain du crépi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s