20130121-114009 PM.jpg

On fait bien des comètes,
Sur des plans dessinés.

L’envie était trop forte de s’exalter.
De quitter ,au grand jour, le sol à ruminer,
D’aller jouer la fille de l’air,
& retrouver, à l’envers, la belle évaporée.

Au tonnerre du moteur, sous l’hélice, on s’enivre
Du bruit,de l’essence, tout est à consumer,
Des vapeurs que sans cesse l’on goûte,
Avant de revenir et devoir se poser.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s