20130109-060114 PM.jpg

L’artifice de la roue ne doit pas nous tromper.

Si la demoiselle exhibe son instrument,
À un âge, où ne lui suffit plus la marelle,
C’est qu’elle veut montrer aux garçons,
Le galbe de ses mollets, le froufrou des jupons.

Lorsqu’ils sont en contemplation,
Elle se retourne et vérifie d’une oeillade
Où en est le poisson.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s