L’émir Liton

20121125-014825 PM.jpg

À s’échapper, l’arôme de tabac,
Entête &, un gout de miel,
Vient réveiller l’envie de deux doigts à priser.

Les signes d’un mystère,sans égal,
Même en Egypte lointaine,
Rendent à l’épice sa saveur exotique.

& puis le réconfort du bois,
Souvent rencontré au fond de la poche,
Lentement usé, manipulé,
Devient le jouet d’une douce manie,
Qui rythme un temps à se laisser penser.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s