La nuit progresse & grignote la scène.
« Nous nous retrouverons à la lueur qui tombe. »

Déjà, la pierre se teinte d’ocres sombres.
L’attendre,
& goûter la chaleur des derniers rayons.

20121009-112604 PM.jpg

Elle est venue!

Son ombre, parée d’un charme clandestin,
Se livre à mon invitation.

Le temps se fige, quand traverse l’éclair!
Est ce bien une pointe, un soupçon d’Cupidon?

Mirliton

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s