20120916-042649 PM.jpg

Lorsqu’on sait maitriser
&les roues du bicycle,
& le champ d’un objectif,
On laisse le verre au zinc
& sur la place vide,
On s’entraine à fixer les limites d’un exploit,
L’appareil fixé sur son trépied, l’attend de pied ferme,
Le voilà qui passe, je presse la poire,
&ensuite, on a ri,au comptoir,
& fêté ça dignement, devant l’apéritif.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s