20120217-012337.jpg

Il faisait froid.
La griffe du vent lui tranchait la hampe.
Le Boeuf avait l’onglet.
Un filet de lumière filtrait d’un gîte à la noix du côté des Basses -Côtes.
 » Quelle veine grasse se dit-il !
Je taillerais bien la bavette avec Aiguillette,
cette macreuse de Baronne ! « 
Mais il n’avait paleron….
Sa poitrine se souleva,
il allait flanchet
et tourner le dos quand la porte s’ouvrit :
C’était son jumeau ! …. (A suivre)
Quelle vacherie la vie !

PaTriCia (morceaux choisis)

20120217-012556.jpg

Une réflexion sur “Rouge des prés

  1. La première vache qui rit ,
    C’est pour du camembert,
    (par B Rabier)
    Si ici Patricia, la découpe en morceaux,
    Sans doute,la rouge, l’insouciante pense t-elle qu’il s’agit
    Dans les lignes de son corps,
    De prèdire son destin,
    & d’amour,& de chance
    Enfin tout quoi, sa vie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s